Émission du 1er décembre 2014

IMG_7804

La semaine dernière…

  • Maxime a lu « Houellebecq économiste » par Bernard Maris. Un essai jubilatoire !
  • Jeremy a dévoré quant à lui « Une histoire philosophique de la pédagogie » de Normand Baillargeon. Un livre de référence. Accessible à toutes et à tous.
  • Caro a lu « Fille de la campagne » d’Edna O’Brien. Un hymne au plaisir de la femme !

Sur le banc des accusés, « Pas pleurer » de Lydie Salvayre a passé le test haut la main. Ce roman se trouve notamment sur la liste des meilleurs romans de l’année de La Presse.

Et William Drouin était avec nous pour discuter de son premier roman « L’enfant dans la cage ».

Pour écouter l’émission, c’est juste ici.

Émission du 27 octobre 2014

IMG_7627

Cette semaine…

  • Jeremy a lu « Souveraine magnifique » d’Eugène Ébodé: une langue belle et cruelle. Un superbe roman.
  • Caro a lu « Un jour, une librairie », un livre créé par un collectif d’auteurs s’étant mobilisés pour sauver la librairie La Licorne.
  • Max a lu « Capitaine Fuck » de Philippe Tagli. Hilarant !

Au procès, nos animateurs et animatrice ont grandement apprécié « Goat Mountain » de David Vann. En studio, François Gilbert était avec nous pour discuter de son deuxième roman « La maison d’une autre ».

Et pour écouter l’émission, c’est juste ici. 

Émission du 20 octobre 2014

IMG_7615

À l’émission du 20 octobre…

  • Jeremy a présenté « La condition pavillonnaire » de Sophie Divry: une écriture bouleversante par sa précision;
  • Caro a lu « Les mots qu’on ne me dit pas » de Véronique Poulain;
  • Jeremy et Caro ont discuté du recueil de nouvelles « Rien que la vie » d’Alice Munro: un plaisir de lecture incroyable selon Jeremy et un chef d’oeuvre selon Caro.

En studio, Simon Roy était avec nous pour discuter de « Ma vie rouge Kubrick ».

Pour écouter l’émission, c’est juste ici.

Émission du 13 octobre 2014

lectures1

Cette semaine…

  • lectures2Caro a lu Deep Winter de Samuel W. Gailey. Un roman noir à lire !
  • Jeremy a dévoré « Outre nuit » de Benoit Jutras. Tout un recueil, à un point tel où Jeremy a blasphémé en le lisant. Bref, ce recueil est un évènement majeur dans le monde littéraire.
  • Maxime a lu selon lui le livre le plus laid de l’année: une biographie de Philippe Couillard. Est-ce que ça vaut le coup d’en dire plus ? Non.

 

lecturescitationSur le banc des accusés, « Mourir de penser » de Pascal Quignard. À ce sujet, Caro, qui a lu plusieurs Quignard, affirme que « Mourir de penser » est un petit bijou. Jeremy a aussi beaucoup apprécié sa lecture, tandis que Max a complètement détesté ce livre.

Suzanne Myre était avec nous pour discuter notamment de son dernier livre « B.E.C.: Blonde d’entrepreneur en construction ».

Pour écouter l’émission, c’est juste ici.

Émission du 6 octobre 2014

Lectures1

Cette semaine…

  • Caro a lu « Grotte », d’Amélie Lucas-gary. Un roman déconcertant !
  • Jeremy a relu « La Mer de la tranquillité » de Sylvain Trudel. La perfection selon lui et un chef d’oeuvre selon Maxime.
  • Max a lu « 30 ans de poésie québécoise », une anthologie par Gaston Bellemare, qui offre de belles pistes pour découvrir la poésie.lectures2

Au procès, « L’amour et les forêts » d’Eric Reinhardt a passé le test haut la main. Bref, c’est à lire !

Sophie Bienvenu et Geneviève Thibault étaient avec nous en studio. Une discussion très stimulante et intéressante !

Et pour écouter l’ensemble de l’émission, c’est juste ici.

Émission du 29 septembre 2014

IMG_7218

Cette semaine…

  • Jeremy a dévoré « Le Complexe d’Eden Bellwether », le premier roman de Benjamin Wood;
  • Maxime a lu à reculons « Oona & Salinger » de Frédéric Beigbeder et se demande si ce dernier écrira un jour son premier bon roman.lectures

Sur le banc des accusés, nos animateurs ont discuté du tout dernier de Marie-Claire Blais, « Aux Jardins des Acacias », un livre difficile à lire, mais unique, qu’on lit pour la prose, l’écriture.

En studio, David Turgeon était avec nous, et on a notamment discuté de « La revanche de l’écrivaine fantôme ».

IMG_7220

Et pour écouter l’émission, c’est juste ici.

Émission du 22 septembre 2014

Émission du 22 septembre

À la ronde cette semaine,

  • JeremyCaroline nous a présenté de « Une vie à soi » de Laurence Tardieu, un livre qui se démarque;
  • Jeremy et Marilyne ont été voir la pièce « Nombreux seront nos ennemis » qui n’a pas répondu à leurs attentes;
  • Maxime a écouté l’épisode 19 de « Apostrophes » à propos de Camus et Mauriac. À écouter !

CarolineSur le banc des accusés, le dernier de Claude Jasmin, « Élyse, la fille de sa mère », a déçu nos animateurs. Un livre bien écrit, mais atteint d’importants problèmes de construction. Suggestion: lire « Anita, une fille numérotée » plutôt que celui-ci.

En studio, nous avons eu le grand plaisir d’avoir Martine Audet en notre compagnie, qui nous a entretenus de sa routine d’écriture, ainsi que de son dernier recueil « Tête première dos contre dos ».

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Pour écouter l’émission, c’est juste ici.

Émission du 15 septembre 2014

Émission du 15 septembre 2014

Cette semaine…

  • Les lectures de la semaineMaxime a lu « Mémoires d’un Bison » d’Oscar Zeta Acosta, un grand roman selon lui;
  • Jeremy a souffert en lisant le récit d’un inceste, « Cru » de Nefertari Belizaire: essentiel mais terriblement difficile à lire;
  • Caroline a eu un bon moment de lecture avec « Théorie générale de l’oubli » de José Eduardo Agualusa: un livre d’une grandeur absolue.

photo 2 (14)Sur le banc des accusés, nos animateurs ont tous dévoré « Price » de Steve Tesich. C’était unanime: un roman initiatique fantastique à lire absolument.

En studio, Catherine Mavrikakis était avec nous pour nous parler de son plus récent livre « La ballade d’Ali Baba ».

Pour écouter l’émission, c’est juste ici. 

Émission du 8 septembre 2014 – Spécial de la rentrée

Pour le spécial de la rentrée, il y avait du monde en studio !

Pour écouter l’émission, c’est juste ici !

Oublie un livre quelque part…

Notre animateur Maxime Nadeau a participé aujourd’hui à « Oublie un livre quelque part ». Voici ce qu’il avait à vous dire sur sa démarche:

Maxime

Voilà ma contribution à laisser traîner un livre machin. En farfouillant sur les internets, je me suis rendu compte que c’était davantage  »Montrez-vous spirituel en laissant traîner un livre, puis en en parlant à tout le monde et en le montrant dans un album d’une quarantaine de photos ». Je ne voulais pas être en reste, mais je n’ai pas de cellulaire, pas d’appareil photo, et pas d’appareils particulièrement futés. Alors j’ai laissé un livre dans un photomaton.